• bitcoinBitcoin$54,674.00-6.43%
  • ethereumEthereum$4,126.20-8.28%
  • ElrondElrond$407.89-6.09%

Qu’est-ce qu’un Automated Market Maker (AMM) ?

Dans cet article, nous expliquerons brièvement ce que sont les Automated Market Makers ou les teneurs de marché automatisés et leur importance dans l’espace DeFi.

Nous parlerons également de la DeFi, des transactions dans ce secteur, des AMM les plus populaires et de la façon d’utiliser ce protocole.

 

Qu’est-ce que la DeFi, en pratique? Quel est son but?

La Finance Décentralisée, ou DeFi, est un écosystème financier basé sur la technologie de la  Blockchain.

Son objectif est de fournir à tout le monde des services financiers transparents et open source qui fonctionnent, entre autres, sans être gérés par une autorité centrale. C’est l’aspect  contraire au système financier classique, dans lequel les banques jouent ce rôle d’autorité centrale.

Comment sont sécurisées les transactions dans la DeFi ?

Toute donnée ou valeur transférée dans l’espace DeFi est basée sur un Smart Contract.

Dans le système classique, les accords entre les différentes entités sont matérialisés par des contrats et un consentement mutuel. Dans la DeFi, le consensus entre les parties contractantes est établi et respecté sur la base de protocoles préétablis par un code informatisé.

L’avantage vient du fait que les Smart Contracts sont entièrement traités par un ordinateur, ce qui assure une vitesse d’exécution plus élevée, et la diminution des risques d’erreur humaine.

En revanche, l’inconvénient serait qu’une ligne de code puisse contenir des bogues ou que les informations intégrées ici puissent être consultées et/ou piratées.

 

Que sont les Automated Market Makers ? Quel est leur rôle dans l’espace DeFi ?

Les Automated Market Makers sont un type d’échanges décentralisés qui s’appuient sur un algorithme qui détermine le prix d’un actif numérique et fonctionnent avec des paires d’actifs échangeables.

Ces protocoles reposent en effet sur des Smart Contracts qui définissent et proposent automatiquement un prix d’échange entre deux actifs numériques.

Ces actifs seront ainsi échangés automatiquement entre eux, sur la base d’un algorithme, et non d’un carnet d’ordres, comme c’est le cas avec les finances traditionnelles.

Par conséquent, les entités qui participent à cet échange n’interagissent qu’avec ce  Smart Contract et non entre elles.

Quelles sont les principales caractéristiques des AMM ? 

Une première caractéristique importante d’un AMM serait qu’en règle générale, il fixe un prix unique pour l’échange entre 2 actifs numériques.

Deuxièmement, le prix lui-même est connu et donc clairement visible pour tous les participants à l’échange.

La troisième caractéristique est que les AMM ne détiennent pas de fonds propres pour faciliter les échanges mais doivent les stocker auprès de tiers, considérés comme participants à ce consensus.

Le capital ainsi perçu est stocké dans ce que l’on appelle des liquidity pools, et ceux qui contribuent au maintien de ces pools perçoivent un pourcentage des frais de transaction appliqués par l’AMM.

 

 Quels sont les AMM les plus populaires ?

Uniswap

C’est l’AMM le plus populaire, construit sur la blockchain Ethereum en 2018. En fait, cet échange décentralisé est capable de prendre en charge tout jeton ERC-20 et l’infrastructure spécifique. Il peut également être intégré à des portefeuilles numériques tels que MetaMask ou MyEtherWallet. La raison pour laquelle il est si populaire est simple : il est entièrement open source et tout le monde peut utiliser son code source comme base pour construire ses propres échanges décentralisés. De plus, les utilisateurs peuvent répertorier leurs propres jetons et avoir un contrôle total et permanent sur les actifs.

Balancer

En ce qui concerne cet AMM, la plupart des utilisateurs et analystes le définissent comme complémentaire à Uniswap. Il est construit sur Ethereum et peut être comparé à un fonds indiciel, car les utilisateurs peuvent créer de tels fonds dans leurs propres portefeuilles. Les pools de liquidités sur Balancer sont publics ou privés et dans leur cas, les Smart Contracts fournissent systématiquement une proportion équilibrée d’actifs, même si les prix des tokens échangés peuvent varier. Ce qui caractérise Balancer, c’est qu’un pool peut intégrer jusqu’à 8 tokens différents.

Kyber Network

Comme tout AMM, il s’agit d’un protocole décentralisé qui permet l’échange de tokens sans intermédiaires, basé sur son propre échange : KyberSwap. Il est basé sur une Organisation Autonome Décentralisée (KyberDAO) formée des détenteurs de son token natif, KNC (Kyber Network Crystal). Il peut être intégré aux dApps, aux plateformes DeFi et aux crypto-wallets. Bien qu’il puisse être implémenté sur n’importe quelle blockchain, il fonctionne sur Ethereum depuis décembre 2020.

Curve

Cette AMM se caractérise par des frais de change réduits et un faible slippage. Cela est possible du fait que tous les liquidity pools qu’il comprend sont constitués de tokens qui se comportent de manière similaire. Cela signifie cependant que les fournisseurs de liquidités reçoivent également des frais moins élevés pour le stockage de leurs jetons dans ces pools. Néanmoins, pour les encourager, Curve peut être intégré à d’autres protocoles DeFi externes et offrir des récompenses en jetons CRV.

 

Comment utiliser un AMM ?

Si vous souhaitez utiliser avec succès un protocole AMM, vous devez accéder à sa plateforme en ligne. Lors de la création de votre compte, vous devrez y connecter un portefeuille numérique. Par la suite, vous pouvez choisir l’actif que vous souhaitez échanger et suivre les étapes pour confirmer les transactions depuis et vers votre portefeuille numérique.

Comme pour un échange, si vous souhaitez participer à un liquidity pool, vous devez connecter le portefeuille numérique et définir dans la section dédiée au fournisseur de liquidités le type d’actifs et le montant que vous souhaitez inclure dans ce pool.

En règle générale, pour contribuer au mieux au succès de ces liquidity pools, vous devrez proposer les deux types d’actifs qui participent à l’échange. C’est-à-dire que si, par exemple un ETH est, disons, l’équivalent de 400 Dai, vous allez proposer 1 ETH et 400 Dai en même temps. Après avoir échangé avec succès les actifs de ce pool, vous recevrez un token attestant que vous participez à ce liquidity pool.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *