• bitcoinBitcoin$62,865.00-2.94%
  • ethereumEthereum$4,128.15-1.06%
  • ElrondElrond$252.934.93%

Andre Cronje a lancé le concurrent d’OpenSea

Le créateur de Yearn.Finance, Andre Cronje, a lancé une version bêta de sa nouvelle place de marché NFT en ligne, Artion, sur la blockchain Fantom.

Contrairement à OpenSea, la nouvelle plateforme de jeton non-fongible ne va pas déduire de commission. Les utilisateurs n’auront besoin que de 1,3 $ pour frapper un NFT sur Fantom tandis que les tarifs sur l’Ethereum peuvent aller jusqu’à plusieurs centaines de dollars. Artion a également le même jeton ERC-721 comme son concurrent, OpenSea.

Les nouveaux NFT seront stockés sur le réseau IPFS avec une taille maximum de 15 mb. Les prix dépendent des données venant des oracles de Chainlink. Artion est surtout plus rapide et plus abordable que OpenSea, car la plateforme est sur la blockchain de Fantom.

La place de marché open source possède tout de même un petit inconvénient qui est le choix de jetons. Les 50 000 objets d’art numérique disponibles sur la place de marché en ligne sont tous des NFT venant de Fantom. Bien qu’Artion propose Rarity et les autres projets prometteurs comme StrangeBrew, la plupart des projets les plus populaires sont sur Ethereum et OpenSea.

Cependant, Cronje envisage d’intégrer dans la place de marché en ligne les blockchains de l’Ethereum, de Polygon, d’Avalanche parmi tant d’autres. Il envisage d’ajouter une blockchain toutes les semaines.

S’attaquer à son concurrent de la sorte en proposant les mêmes services est appelé dans le jargon, « vampire mining ». Même si Cronje a expliqué qu’il n’en est rien, les développeurs peuvent accéder à OpenSea en utilisant le code d’Artion.

 

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *