• bitcoinBitcoin$19,440.671.62%
  • ethereumEthereum$1,065.783.61%
  • ElrondElrond$51.338.97%

Ethereum lance le premier shadow-fork du Mainnet en préparation de la fusion

Shadow Fork

Ethereum prévoit depuis des années de faire passer son réseau d’un modèle de consensus de preuve de travail à un modèle de preuve d’enjeu. La preuve de travail exige que de l’énergie soit dépensée pour construire un bloc, tandis que la preuve d’enjeu exige que des crypto-monnaies soient mises en jeu.

La transition réduira considérablement les besoins énergétiques d’Ethereum, ce à quoi beaucoup s’opposent à propos du bitcoin.

Les développeurs d’Ethereum ont mis en œuvre le tout premier « shadow fork » du réseau lundi, marquant ainsi une étape importante dans le passage à un consensus de type « proof-of-stake » (PoS). Un shadow fork est un moyen pour les développeurs de tester la mise à niveau avant de la déployer sur le réseau principal.

Selon Parithosh Jayanthi, développeur de la Fondation Ethereum, le shadow fork permet aux développeurs de tester leurs hypothèses concernant le passage complexe du réseau au PoS. « L’objectif du Kiln merge testnet était de permettre à la communauté de s’entraîner à faire fonctionner ses nœuds, à déployer des contrats, à tester l’infrastructure, etc.

Kiln fait référence au dernier réseau de test de la fusion, qui consiste à faire passer la couche d’exécution d’Ethereum du proof of work au proof of stake. Dans un billet de blog publié le 14 mars, la Fondation Ethereum a décrit la fusion comme « l’aboutissement de six années de recherche et de développement » visant à rendre le réseau plus sûr et plus économe en énergie.

Van Der Wijden, un autre développeur de la Fondation Ethereum, a qualifié d’ « événement historique » le shadow fork d’aujourd’hui. De son côté, le développeur Tim Beiko a déclaré que le succès de ce fork est essentiel pour déterminer la date de la fusion réelle.

Le fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, affirme que la fusion devrait avoir lieu avant le mois de juillet de cette année, mais les dates de la mise à niveau ont déjà été repoussées à plusieurs reprises

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published.