• bitcoinBitcoin$24,279.006.17%
  • ethereumEthereum$1,879.5012.10%
  • ElrondElrond$67.5010.77%

Grayscale poursuit la SEC après le rejet de son ETF Bitcoin

Grayscale

Grayscale a lancé une action en justice contre la US Securities and Exchange Commission après que le régulateur ait refusé l’offre du groupe de convertir le plus grand véhicule d’investissement en crypto-monnaie du monde en un fonds coté sur les bourses de Wall Street.

La SEC a rejeté tard mercredi la dernière demande de Grayscale pour devenir un fonds négocié en bourse parce que le Bitcoin Trust de 40 milliards de dollars ne répondait pas aux exigences de protection des consommateurs. Il s’agit notamment de mesures « destinées à prévenir les actes et pratiques frauduleux et manipulateurs », a-t-elle déclaré.

Grayscale a déposé une demande pour faire de son Bitcoin Trust, connu sous le nom de GBTC, un ETF en octobre 2021, mais la décision a été retardée à plusieurs reprises. Grayscale a fait pression sur le chien de garde pour qu’il se range de son côté, notamment en donnant aux gens un moyen d’envoyer rapidement un courriel pour exprimer leur soutien.

L’échec de Grayscale à obtenir le consentement des autorités réglementaires est un coup dur pour l’industrie des crypto-monnaies, qui espérait que son approbation atténuerait la crise financière qui frappe le secteur. La transformation de Grayscale en ETF permettrait aux actionnaires de racheter plus facilement et plus rapidement leurs avoirs et de stabiliser le prix du bitcoin.

Selon Grayscale, la société dépose une « pétition pour révision » auprès de la Cour d’appel des États-Unis pour le district de Columbia afin de contester la décision de refuser la conversion de Grayscale Bitcoin Trust en un ETF Bitcoin spot.

« Nous sommes profondément déçus par la décision de la SEC de continuer à refuser l’arrivée sur le marché américain d’ETF Bitcoin au comptant et nous sommes en désaccord avec cette décision », a déclaré M. Sonnenshein dans un communiqué de presse.

Sonnenshein a poursuivi en disant que Grayscale continuerait à utiliser toutes ses ressources pour défendre ses investisseurs et le « traitement réglementaire équitable des véhicules d’investissement Bitcoin. »

Au début du mois, en préparation de la décision de la SEC, Grayscale a annoncé qu’elle avait engagé des conseillers juridiques, dont Donald B. Verrilli, Jr, ancien Solicitor General des États-Unis, et le cabinet d’avocats Davis Polk & Wardwell.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published.