• bitcoinBitcoin$63,526.00-1.99%
  • ethereumEthereum$3,467.11-1.16%
  • elrond-erd-2MultiversX$28.40-3.63%

Joe Rogan pense que le gouvernement américain a peur du bitcoin

Joe Rogan

Alors que le bitcoin (BTC) commence à se rétablir lentement après une semaine difficile pour la majorité du marché des crypto-monnaies, de plus en plus de personnalités publiques se présentent comme de fervents défenseurs de l’actif numérique, y compris un podcasteur américain controversé.

En effet, Joe Rogan, l’animateur de la Joe Rogan Experience et le commentateur de l’Ultimate Fighter Championship (UFC), a exprimé son point de vue selon lequel le bitcoin était « une forme viable de monnaie », lors de son émission de podcast avec l’artiste d’arts martiaux mixtes Khalil Rountree le 3 mai.

Il a expliqué : « Je pense au bitcoin de la même manière que je pense aux débuts d’internet. Je pense que le gouvernement ne l’a pas vu venir et maintenant c’est une forme viable de monnaie et vous pouvez réellement acheter des choses avec et je pense que le gouvernement panique. »

Le commentateur de l’UFC ne pense pas que les législateurs américains vont restreindre l’emploi des crypto-monnaies, car ils ont eu une mauvaise expérience en essayant d’imposer la censure sur Internet pendant l’administration Obama. La mesure a provoqué une réaction importante de la société et a été rapidement retirée.

Dans le cas des actifs numériques, M. Rogan s’attend à ce que le gouvernement américain crée une monnaie numérique centralisée qu’il pourra contrôler. Cependant, cela limitera les achats des gens et leur volera leur liberté financière.

En janvier, l’humoriste a prédit que les crypto-monnaies pourraient devenir des instruments monétaires qui amélioreront la vie des gens. Bien qu’il ait dit qu’il ne les comprenait pas très bien, il a fait l’éloge du Bitcoin et de l’Ethereum, les plus populaires dans cet espace :

« J’ai beaucoup d’espoir dans les crypto-monnaies, vraiment. Je n’y connais pas grand-chose, mais Bitcoin et Ethereum semblent être celles dont les gens parlent le plus. »

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *