• bitcoinBitcoin$62,792.00-2.09%
  • ethereumEthereum$3,062.17-0.34%
  • elrond-erd-2MultiversX$39.380.68%

La Russie développe un système de blockchain pour remplacer le Swift

Russie

Les banques russes ont été exclues du système SWIFT en février dernier grâce aux sanctions imposées par les pays occidentaux en réponse à la guerre russo-ukrainienne. Depuis lors, Moscou s’efforce de trouver un système de paiement financier alternatif à SWIFT afin de protéger ses transactions de commerce extérieur.

Rostec, un conglomérat public de défense dont le siège est à Moscou, a annoncé qu’il avait développé une plateforme blockchain pouvant être utilisée pour les règlements internationaux. Baptisée CELLS industrial blockchain, elle est censée remplacer SWIFT en Russie.

Le système numérique de paiements internationaux permettra à la Russie de payer ses importations dans sa monnaie nationale, le rouble, au lieu du dollar. Selon le groupe Rostec, le nouveau système permettra également aux pays étrangers de payer leurs importations en provenance de Russie dans leur monnaie nationale.

Dans son communiqué de presse, la société a souligné que la blockchain CELLS a été développée par l’une de ses 700 filiales, Novosibirsk Institute Software Systems (NIPS).

Selon le directeur exécutif de Rostec, Oleg Yevtushenko, « un système de paiement numérique basé sur une plateforme blockchain peut être utilisé comme un remplacement à part entière de SWIFT, fournissant des transactions à grande vitesse, sécurisé et irrévocable. »

Il ajoute que CELLS permettra de passer à des règlements en monnaies nationales, d’éliminer le risque de sanctions et d’assurer l’indépendance de la politique financière nationale de la Russie en matière de compensation.

Le système devrait pouvoir traiter jusqu’à 100 000 transactions par seconde, avec la possibilité d’augmenter sa capacité à l’avenir. Sur la base de CELLS, un système de stockage de données, une plateforme de création d’applications web, un service de « passeport numérique », un système de « logement numérique et de services communaux » et d’autres solutions seront mis en œuvre, promettent les créateurs.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *