• bitcoinBitcoin$19,226.51-0.13%
  • ethereumEthereum$1,299.14-1.76%
  • elrond-erd-2Elrond$47.39-1.37%

Le fondateur de Telegram veut des liens de type NFT pour vendre aux enchères les noms d’utilisateur

Fondateur de Telegram

Le fondateur et PDG de l’application de messagerie Telegram, Pavel Durov, a eu l’idée innovante de créer une place de marché qui utilise des liens de type NFT ou des contrats intelligents pour mettre aux enchères les « noms d’utilisateur » recherchés.

Durov a également écrit dans son canal Telegram : « D’autres éléments de l’écosystème Telegram, notamment les chaînes, les autocollants ou les emoji, pourraient plus tard également faire partie de cette place de marché. »

Durov a ajouté que, compte tenu de l’évolutivité et de la vitesse, TON dispose probablement de la « meilleure technologie » pour héberger des enchères décentralisées. Il a ajouté que l’équipe de Telegram peut écrire des contrats intelligents à toute épreuve pour TON, car c’est l’équipe elle-même qui a inventé son langage de contrats intelligents.

Citant les raisons ci-dessus, Durov a conclu que l’équipe est intéressée à utiliser TON comme blockchain sous-jacente pour la future place de marché de Telegram et Telegram peut également s’attendre à un « petit peu de Web3 » à l’avenir.

La blockchain TON a été conçue et développée par le fondateur de Telegram, Pavel Durov, et son frère Nikolai en 2017. Le projet a avancé au stade de l’Initial Coin Offering (ICO) avec des jetons GRAM offerts aux investisseurs dans une vente record de 1,7 milliard de dollars en 2018.

Cependant, cette ICO a été la source des ennuis du projet, car la SEC américaine s’en est prise à Durov et à l’équipe de TON, alléguant qu’ils avaient enfreint les lois sur les valeurs mobilières. Le procès s’est prolongé pendant une longue période et s’est finalement soldé par le paiement par Telegram de 18,5 millions de dollars de règlements.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published.