• bitcoinBitcoin$29,447.000.33%
  • ethereumEthereum$1,977.630.22%
  • ElrondElrond$91.331.00%

Qu’est-ce que le Proof of Authority ?

expliactions sur le Proof of Authority

Dans cet article, nous allons expliquer ce qu’est le Proof of Authority, quels sont ses avantages et ses inconvénients et si l’on peut l’utiliser de manière décentralisée.

 

Qu’est-ce que le Proof of Authority ?

Le Proof of Authority (PoA) est un algorithme de consensus basé sur la réputation qui crée une solution pratique et efficace pour les réseaux blockchain, en particulier lorsqu’il s’agit de réseaux privés.

L’instrument principal dans le PoA n’est autre que l’identité d’un utilisateur, donc un validateur de bloc ne met pas en jeu des coins, mais sa propre réputation. En d’autres termes, les blockchains PoA sont protégées par des nœuds de validation choisis au hasard pour agir en tant qu’entités de confiance.

Le PoA utilise un nombre limité de validateurs de blocs, ce qui rend le système hautement évolutif. Les blocs et les transactions sont vérifiés par des participants pré-approuvés qui agissent en tant que modérateurs du système.

 

Quels sont les avantages du Proof of Authority ?

Contrairement au Proof of Work et similaire au Proof of Stake, le PoA ne repose pas sur la résolution de problèmes mathématiques pour s’assurer qu’il existe une connexion continue entre les nœuds. Cela signifie qu’un validateur PoA n’a pas besoin d’équipement spécial pour aider à prendre en charge le réseau, ce qui est très important du point de vue de la quantité d’énergie utilisée.

Le PoA offre en même temps une vitesse accrue de validation des transactions. Les blocs sont générés dans une séquence prévisible en tenant compte du nombre de validateurs, ce qui signifie que la blockchain aura un taux de transaction plus élevé que PoW ou PoS.

Le PoA se distingue également par sa résistance aux 51% attacks car il s’avère très difficile de prendre le contrôle de 51% des autorités qui ne sont pas directement connectées. De plus, les nœuds sont pré-authentifiés, donc en cas d’indisponibilité, le réseau est en mesure de le supprimer du processus de validation.

 

Quels sont les inconvénients du Proof of Authority ?

Tout comme le PoW ou le PoS, le PoA a également ses limites. Étant donné que les validateurs doivent être vérifiés, approuvés et sélectionnés par le réseau, vous aurez un groupe de validation plutôt petit. L’avantage est un niveau de débit plus élevé, l’inconvénient est un réseau PoA plus centralisé.

Étant donné que les récompenses pour la validation d’un bloc sont visibles par tout le monde sur une blockchain publique, tout le monde peut voir combien un validateur donné a gagné dans le PoA. Cela signifie qu’il peut y avoir un plus grand risque de corruption ou de manipulation. C’est pourquoi le validateur doit être une entité fiable.

Devenir validateur est en effet assez difficile car les candidats doivent passer un examen notarié qui certifie l’absence de casier judiciaire et la bonne réputation morale d’un candidat ; ceux qui ne se sont pas suffisamment engagés seront également éliminés. Le résultat final sera alors un validateur de PoA professionnel, mais de nombreux autres candidats potentiels peuvent se décourager et arrêter d’essayer.

 

Peut-il être utilisé de manière décentralisée ?

Le mécanisme du PoA fonctionne mieux de manière centralisée, pour les raisons que nous avons vues précédemment, par exemple le petit nombre de validateurs. Cela signifie que beaucoup pensent que le PoA est un mécanisme de consensus qui vise à rendre les systèmes centralisés meilleurs et plus efficaces, et non décentralisés.

Le PoA peut être utilisé dans des entreprises qui ont des besoins logistiques particuliers, mais au sein de la communauté crypto, il est très peu probable qu’il soit adopté sous sa forme actuelle.

 

Conclusion

Proof of Authority est un mécanisme de consensus qui s’appuie sur la réputation d’un validateur pour faire fonctionner correctement la blockchain. Bien qu’il s’agisse d’une méthode plus respectueuse de l’environnement que le PoW, et qu’elle soit plus rapide, le réseau sera toujours limité par le petit nombre de validateurs actifs et par le fait que, par conception, il ne peut pas être utilisé de manière décentralisée, du moins pour maintenant.

 

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published.