• bitcoinBitcoin$35,469.001.97%
  • ethereumEthereum$2,450.802.41%
  • ElrondElrond$132.418.45%

Qu’est-Ce Que Le Yield Farming ?

Explications Yield Farming_featured image

Dans cet article, nous allons parler de yield farming, de son fonctionnement et des risques qu’il comporte. Nous allons mentionner également les plateformes et les protocoles de yield farming les plus importants.

Qu’est-ce que le yield farming ?

À l’heure actuelle, la DeFi représente l’innovation dans le domaine de la blockchain, et avec elle de nouveaux concepts ont émergé. Yield Farming en fait partie. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

En termes simples, le Yield Farming est un moyen de générer des récompenses à l’aide des crypto-monnaies détenues. Souvent appelée liquidity mining, le Yield Farming est un processus qui permet aux détenteurs de crypto-monnaie de bloquer leurs fonds et de gagner des intérêts fixes ou variables.

Cela ressemble un peu aux prêts offerts par les banques dans les devises fiduciaires. Le montant prêté est remboursé avec intérêts. En ce qui concerne le Yield Farming, les crypto-monnaies, qui seraient autrement bloquées dans un échange ou un portefeuille, sont prêtées via des protocoles DeFi pour apporter des récompenses au propriétaire.

Le Yield Farming est généralement réalisé grâce aux tokens ERC-20 sur Ethereum, et les récompenses sont dans la plupart des cas des tokens ERC-20 car une grande partie des transactions ont lieu sur l’écosystème Ethereum.

 

Comment fonctionne le yield farming ?

Le Yield Farming est étroitement lié aux AMM et implique le plus souvent des pools de liquidités et des fournisseurs de liquidités. La première étape du Yield Farming consiste à ajouter des fonds à un pool de liquidités. Ce pool alimente un marché où les utilisateurs peuvent échanger ou emprunter des tokens.

Étant donné que l’utilisation d’une telle plate-forme implique la charge de commissions, les fournisseurs de liquidités sont récompensés par les commissions générées en échange du placement de leurs fonds dans le pool. Les primes sont payées en fonction du montant de liquidité avec lequel le fournisseur a alimenté le pool, et selon les règles du protocole.

Les fonds déposés dans un pool de liquidités sont généralement des stablecoins indexées sur le dollar américain, telles que USDC, USDT et DAI. Certains protocoles fonctionnent avec des tokens natifs qui représentent les pièces déposées. Par exemple, si vous déposez de l’ETH sur Compound, vous recevrez Compound ETH ou cETH.

En plus des frais, les fournisseurs qui alimentent le pool sont incités à ajouter des fonds en gagnant des récompenses sous forme de tokens qui ne sont pas disponibles sur le marché.

Le taux de pourcentage annuel (APR) et le rendement en pourcentage annuel (APY) sont parmi les unités de mesure les plus souvent utilisées pour estimer les bénéfices liés au Yield Farming. La différence entre les deux mesures est que l’APY prend également en compte ce que l’on appelle compounding effect, ce qui signifie le réinvestissement des bénéfices pour générer des rendements supplémentaires, ce que l’APR ne prend pas en compte.

fonctionnement Yield Farming

Stratégies de yield farming 

Les investisseurs, c’est-à-dire les Yield Farmers, utilisent une variété de stratégies pour générer des rendements élevés sur le capital. Ces stratégies peuvent être combinées pour obtenir un profit supplémentaire. Les Yield Farmers peuvent échanger des coins pour générer plus de profits ou déplacer leurs fonds vers différents protocoles, une pratique connue sous le nom de « crop rotation ».

Les Yield Farmers utilisent une ou plusieurs de ces stratégies pour générer des revenus élevés :

  • Emprunter et prêter – par exemple, un Yield Farmer peut fournir une pièce stable comme l’USDC sur une plate-forme de prêt et obtenir un bénéfice. Certaines plates-formes DeFi populaires, telles que Compound, récompensent les investisseurs avec des tokens pour la fourniture et l’emprunt de capital. Les Yield Farmers peuvent ensuite faire un dépôt et l’emprunter pour obtenir des tokens.
  • Fournir du capital aux pools de liquidités et réinvestir les récompenses pour générer des rendements plus élevés.
  • Faire du staking avec de tokens LP. De nombreux protocoles DeFi, tels que Synthetix, Ren et Curve, stimulent les yield farmers en leur permettant de staker leurs tokens LP.

 

Risques du yield farming 

Le yield farming n’est pas sans risques et les stratégies qui vous permettent de générer des revenus élevés sont complexes et recommandées uniquement pour les utilisateurs expérimentés. Les risques possibles comprennent :

  • Risque de liquidation – lorsque vous empruntez des actifs, vous devez offrir un dépôt de garantie pour le prêt. Si la valeur de la garantie tombe en dessous du niveau fixé par le protocole, le dépôt peut être liquidé.
  • Impermanent Loss  – lorsqu’un investisseur fournit des liquidités à un pool et que le prix des actifs investis change après un certain temps, le ratio doit être rééquilibré et il y aura alors une perte temporaire de fonds.
  • Risques liés aux smart contracts, par exemple les bogues de contrat intelligent, les mots de passe administrateur, les risques système et les changements de plate-forme.
  • Risques spécifiques à la DeFi – tels que les attaques contre les pools de liquidité.

risques Yield Farming

Protocoles et plateformes de yield farming 

Les Yield farmers utilisent diverses plates-formes DeFi pour maximiser les bénéfices de leurs fonds mis en jeu. Parmi les plus connues il y a :

Compound 

Compound est un protocole algorithmique du marché monétaire pour l’emprunt et le prêt d’actifs. Toute personne possédant un portefeuille Ethereum peut fournir des actifs à ces pools de liquidités et gagner des récompenses. La particularité de Compound est que ces récompenses sont immédiatement reconnues.

MakerDAO

MakerDao est une plate-forme de crédit décentralisée qui prend en charge la création de DAI (un stablecoin indexé algorithmiquement au dollar américain). Il permet aux utilisateurs de verrouiller leurs crypto-monnaies en tant qu’actifs collatéraux pour emprunter cette pièce stable. Les intérêts sont payés à travers un «stability fee».

Uniswap

Uniswap est un échange décentralisé et un automated market maker où les utilisateurs peuvent échanger presque n’importe quel type de paire de tokens ERC20 sans intermédiaires. Un fournisseur de liquidité doit déposer la valeur équivalente de deux tokens afin de créer un marché. Le LP gagne des commissions sur les transactions qui ont lieu dans le pool.

Aave

Aave est un protocole d’emprunt et de prêt décentralisé qui permet aux utilisateurs d’emprunter des actifs et de gagner des intérêts composés en prêtant des tokens AAVE.

Synthetix

Synthetix est un protocole d’actifs synthétiques qui permet à quiconque de créer des actifs crypto synthétiques via un oracle. Cela peut être fait pour presque tous les actifs financiers traditionnels dont les prix sont fiables.

Balancer 

Il s’agit d’un pool de liquidités qui offre des possibilités de mise flexibles où les prêteurs n’ont pas à ajouter de liquidités de manière égale aux deux pools. Au lieu de cela, ils peuvent utiliser différents types de tokens et créer des pools de liquidités personnalisés.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *