• bitcoinBitcoin$19,209.66-0.54%
  • ethereumEthereum$1,298.01-2.11%
  • elrond-erd-2Elrond$47.35-1.54%

Tether promet un audit suite aux critiques du WSJ

Tether

Tether indique qu’il a l’intention de réaliser un audit suite aux préoccupations soulevées par le Wall Street Journal en début de semaine. Tether a publié cette déclaration en réponse à un article du Wall Street Journal du 27 août, qui soulignait que la firme avait promis un audit depuis 2017, mais ne l’avait pas réalisé.

« Tout le monde sait que nous n’avons pas eu d’audit et ils savent que nous travaillons pour en avoir un », a déclaré la firme le 30 août.

Dans cet article, le directeur technique de Tether, Paolo Ardoino, n’a pas fourni de date à laquelle la firme pourrait réaliser un audit. Il a plutôt déclaré que « les choses vont plus lentement que… nous le souhaiterions ».

Au lieu d’un audit complet, Tether a publié des instantanés financiers signés par BDO Italia, qui, selon Tether, a un « accès illimité » aux informations de la société. L’entreprise insiste sur le fait que cette pratique est « la plus honnête et la plus transparente du marché », mais elle a précisé que ces instantanés ne sont pas de véritables audits.

L’entreprise affirme que les stablecoins concurrentes, en revanche, ont faussement prétendu avoir effectué un audit. Cette affirmation est soutenue par le WSJ, qui indique que Tether et d’autres stablecoins de premier plan publient de simples attestations, alors qu’un audit approfondi impliquerait de tester les transactions avant une date précise.

Conformément aux affirmations du Wall Street Journal, Tether admet que le secteur des actifs numériques ne dispose d’aucune norme en matière d’audit et de comptabilité. Il dit « accueillir favorablement ces développements ».

En tant qu’émetteur de stablecoins le plus ancien et le plus important du marché des cryptomonnaies, Tether n’est pas étranger aux critiques. Les détracteurs affirment depuis longtemps que le stablecoin USDT de Tether n’est pas suffisamment garanti par des réserves.

D’autres ont critiqué l’utilisation par la société de papier commercial comme garantie. Le 27 juin, le Wall Street Journal a rapporté que les vendeurs à découvert ont « augmenté leurs paris contre Tether » après l’effondrement de l’écosystème Terra (Luna) – maintenant rebaptisé Terra Classic (LUNC).

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published.