• bitcoinBitcoin$22,953.000.85%
  • ethereumEthereum$1,634.851.03%
  • elrond-erd-2MultiversX$45.382.13%

Three Arrows Capital dépose le bilan

Faillite

Le fonds spéculatif Crypto Three Arrows Capital a déposé une demande de faillite en vertu du chapitre 15, une démarche qui protège ses actifs américains pendant qu’une liquidation est effectuée dans les îles Vierges britanniques.

Les représentants de Three Arrows ont déposé la demande de mise en faillite à New York vendredi, selon les documents judiciaires. Le dépôt de bilan en vertu du chapitre 15 empêche les créanciers de saisir les actifs d’une société aux États-Unis.

Fondé en 2012 par Kyle Davis et Su Zhu, 3AC gérait environ 10 milliards de dollars d’actifs jusqu’en mars dernier, avant de sombrer à 3 milliards de dollars en avril.

À l’instar de plusieurs autres sociétés de crypto-monnaies, dont les géants du prêt Celcius et Babel Finance, le revirement de 3AC s’inscrit dans le cadre de ce que l’on appelle « l’hiver » de la crypto-monnaie, qui a fait chuter les stablecoins et fait plonger la valeur du bitcoin.

Plus tôt cette semaine, des rapports ont révélé que 3AC n’a pas réussi à payer un prêt de 670 millions de dollars accordé par le courtier en crypto-monnaies Voyager Digital, qui a depuis arrêté toutes les transactions, les dépôts et les retraits en conséquence.

Sky News a ensuite rapporté qu’un tribunal des îles Vierges britanniques a ordonné la liquidation de 3AC et que l’entreprise travaillerait avec la société de conseil aux entreprises Teneo pour superviser le processus.

En mai, Davies et Zhu ont admis dans une interview accordée au WSJ que la société avait perdu un investissement de 200 millions de dollars à la suite de l’effondrement de Luna et de sa pièce sœur TerraUSD. À l’époque, les deux hommes sont restés optimistes quant aux perspectives de la crypto, déclarant au WSJ qu’ils ont « toujours été des croyants en la crypto » et qu’ils le sont « toujours ».

3AC Capital continue d’effectuer des transactions, selon des sources du secteur des actifs numériques en Asie, même si sa société mère est en liquidation dans les îles Vierges britanniques et fait l’objet d’une enquête à Singapour.

Nommée d’après la montagne Tai Ping Shan sur l’île de Hong Kong, TPS Capital est enregistrée à Singapour mais domiciliée dans les îles Vierges britanniques. La société mère fait maintenant l’objet d’un procès, mais selon les documents déposés par les entreprises, TPS Capital a une structure de propriété différente et des administrateurs cachés.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *