• bitcoinBitcoin$19,192.69-0.55%
  • ethereumEthereum$1,296.15-2.17%
  • elrond-erd-2Elrond$47.34-1.37%

Un robot féminin est devenu le PDG d’une entreprise chinoise de métavers

Robot

La société chinoise de jeux NetDragon Websoft a nommé un robot au poste de PDG de sa principale filiale, Fujian NetDragon Websoft. Le premier PDG robotique au monde s’appelle Mme Tang Yu. Il s’agit d’un robot humanoïde doté d’une intelligence artificielle, dont les veines transportent des impulsions électriques et des codes numériques à la place du sang.

En tant que PDG, elle sera entièrement responsable de la filiale de Fujian et de la gestion du « département organisation et efficacité » de NetDragon.

Le président de NetDragon, Dejian Liu, a révélé que la société fondait de grands espoirs sur la technologie de l’intelligence artificielle dans la gestion des entreprises.

Liu a également indiqué que Mme Yu servirait de centre de données et d’outil d’analyse pour la prise de décision. La technologie d’IA de Ms. Yu jouera également un rôle important dans la gestion des risques.

La combinaison de l’IA dans l’industrie du métavers pourrait augmenter la productivité et l’efficacité de l’entreprise. En outre, l’embauche de Mme Yu devrait stimuler la qualité du travail et l’initiative de l’entreprise visant à intégrer le métavers sur le lieu de travail. L’entreprise chinoise prévoit d’améliorer ses systèmes grâce aux dernières technologies afin de passer à une « communauté de travail basée sur les métavers ».

Pour l’instant, les réactions sont diverses sur Internet. Beaucoup ont ri de l’annonce innovante faite par l’entreprise. Peut-être que dans quelques années, avec les mises à jour appropriées, les PDG robots seront plus courants. Mais pour l’instant, un robot qui « dirige » le personnel au bureau semble assez dystopique.

La Chine est très intéressée par le métavers et a mis en œuvre ses caractéristiques. L’université des sciences et technologies de Hong Kong a récemment annoncé la création du premier campus métavers au monde. En juillet, le géant chinois de la technologie Tencent a lancé une collection NFT de 40 000 objets à collectionner appelée Mfers.

ARTICLE PRÉCÉDENTARTICLE SUIVANT

Leave a Reply

Your email address will not be published.